Julie : Et soudain ca n'allait plus...

mesange-envol.jpg

Bon voilà, je sens enfin le courage et la force de parler de la raison de mon absence prolongée...

 

Comme vous aviez pu le lire récemment j'avais l'impression d'aller de moins en moins bien. Mes problèmes me semblaient des montagnes insurmontables, la solitude était présente dans chacun de mes actes, l'écoute des autres et leur compréhension me semblaient bien inutiles.

Donc je ruminais, je me cachais la vérité à moi même comme à mon entourage par de subtiles "oui oui t'en fais pas ca va !" alors que je restais seule avec mes pensées dramatisées et amplifiées, n'hésitant pas à me servir de l'alcool de temps en temps comme exhutoire, jusqu'à ce fameux mardi...

 

Un coup de "bas" plus bas que les autres, personne à mes côtés ce soir là, une boite de médicaments, la peur au ventre, une voix dans ma tête dramatisant la situation et soudain le plongeon : un cachet, puis deux, puis trois...Et enfin vingt-cinq accompagnés d'un aller simple pour les urgences. Des parents en pleurs, des amies affolées, l'incompréhension d'un frère...

 

Fort heureusement mon corps a resisté et l'hospitalisation ne s'est pas faite attendre, au sein du service appelé le SASS de Sainte-Anne à savoir le Service d'Accueil des Suicidants et Suicidaires. Bon je passe sur les faux à priori que l'on se fait de l'établissement, preuve en est que je suis sortie tout à fait guérie.

 

Donc deux semaines à parler chaque matin avec des psy -chologues ou -chiatres tout dépend des jours, un nouveau traitement, beaucoup de questions et de réflexions. Un soutien énome de ma famille et de mes proches, de nouvelles habitudes de vie plus saines et de nouvelles résolutions. Et surtout une amitié magnifique y est née à laquelle je consacrerais tout un article prochainement.

 

Donc réinsertion progressive dans notre quotidien afin qu'aucun patient n'ait peur de sortir de ce "cocon" que l'on nous offre là bas, où une équipe géniale d'infirmiers est prête à nous écouter 24h/24, où l'on sent que l'on est en sécurité. Jusqu'au jour où l'on comprend.

 

On comprend que la vie est belle, que ce choix ne nous appartient pas, qu'il est normal de ne pas toujours être bien, que les autres sont là pour nous aider, que parler et se confier est plus important que tout, que l'on compte pour beaucoup de gens et qu'énormément de belles choses nous attendent, tout simplement, que l'on a envie de vivre sa vie...

 

Alors à ce moment là seulement, on comprend qu'il est possible de "guérir" et, tel un oisillon, on reprend son envol vers le futur qui nous attend.

 

Bisous Bisous

 

Julie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

TiteDelph 03/05/2012 23:38

Continue de te battre, je suis contente que ton corps ait lui aussi pu résister... et n'oublie pas qu'il y a toujours des mains tendues, qui permettent de se maintenir à la surface parfois,
jusqu'au moment où ces mêmes mains nous tirent la tête de l'eau... Plein de pensées

2girlsinparis 04/05/2012 11:47



Merci beaucoup pour ce commentaire qui me touche beaucoup.


Maintenant je sais que je peux compter sur les gens pour ne pas sombrer et les relations humaines sont ce qui nous sauvent je le reconnait aujourd'hui.


Bonne journée à toi



Loupy 01/05/2012 19:22

Désolée de lire cela et heureuse à la fois de voir que tu vas mieux ! Prends bien soin de toi, de ton moral, et j'espère que tout ce noir restera bien loin derrière toi !

2girlsinparis 02/05/2012 10:51



Moi aussi mais il n'y a pas de raisons !


J'ai compris énormément de choses et j'accepte enfin de faire des choses qui me font réellement plaisir !


Merci pour ton message !


Bisous :)



Cla 30/04/2012 20:42

Je suis désolée de lire ceci.
Bon, tu me sembles entre de bonnes mains, va de l'avant, je suis sûre que tu vas le faire, petit oisillon :)
Des bises

2girlsinparis 02/05/2012 10:50



:)


Oui heureusement je vais mieux sinon je pense que je n'en aurait pas parlé mais si j y arrive c est déjà que j'ai compris pas mal de choses et que je me sens mieux !


Merci pour ton message


 


Bisous



Joufflette 30/04/2012 20:02

Ta remontée de pente fait plaisir, à moi qui à l'inverse la descend doucement mais sûrement. Je n'ai même pas de cachets ! lol (je préfère rire que pleurer, même si dedans ce n'est pas plus joli).
Bonne continuation, tu tiens le bon bout !

2girlsinparis 02/05/2012 10:49



Merci beaucoup !


Quant à toi essaie de voir le positif et dis toi que trop de bons moments nous attendent même si parfois il est difficile de se l'imaginer !


Groooosss bisous



Wxug 30/04/2012 16:38

Waou.

Bien, je suis heureux de lire ce billet, parce qu'il est là car tu as pu nous le rédiger.

Je suis heureux que tu ailles mieux, vraiment.

Si un jour tu as besoin d'un anonyme, mon e-mail t'est toujours ouverte hein au besoin !

(Okay, un peu retourné je suis. ♥ ! :))

2girlsinparis 30/04/2012 16:52



Merci beaucoup c est très gentil ! mais promis maintenant ca va aller et puis je changerai pas d avis on avance ! on avance !



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog