SARA : je vais finir par croire que Dieu existe

bella-et-edward-dans-twilight3-153644.jpg

 

Non mais, sans déc'.

Après la descente aux enfers avec mon ex qui se fiance dans mon dos au bout d'officiellement deux mois de relation (officieusement, bien plus si vous voulez mon avis, je suis sûre que je ne passais plus les portes avec mes grandes cornes), ma relation avec mon camarade de couette qui part en nique-douille, etc etc, franchement je ne croyais plus à rien. Enfin, je ne croyais plus aux hommes plutôt.

Je me disais, j'ai testé je pense toutes les "catégories" d'hommes. les vieux (surtout), les jeunes, les zicos, les Jean-Charles, les wesh wesh, les bobos, les gentils, les moins gentils, les très amoureux, les qui font semblant ... Bref, pour moi, j'avais fait le tour de la question et je n'y reviendrais pas.

C'est alors qu'un soir Julie ne put plus supporter ma haine de la gent masculine et ma tête de déterrée. Nous étions chez moi pour l'apéro, et je l'entendis ricaner dans son coin, devant son ordinateur. Je me suis dit que le rosé pétillant lui avait seulement mis un coup dans l'aile. Mais, au bout de quelques ricanements successifs, je n'y tins plus : "qu'est-ce-que tu as Julie ?"

D'un regard imbibé elle me répondit : "je t'inscris sur un site de rencontres".

Panique à bord, il ne manquait plus que ça. Pour moi Internet était un repère à pervers et ... à moches, il faut bien le dire. Mais Julie n'en avait cure. Elle se mit à rédiger ma fiche descriptive, et exiga expressément des photos que je lui donnai de mauvaise grâce.

Elle m'expliqua le fonctionnement du site, que j'écoutai d'abord d'une oreille distraite. Je commençai malgré moi à m'intéresser aux photos de ces messieurs qui défilaient sous mes yeux quand soudain, je le vis. Je m'empressai de dire à Julie : "Celui-là, je le VEUX !". Elle me répondit quelque chose que je ne compris pas tout d'abord : "pas de souci, tu peux le réserver".

Et c'est ce que je fis. Quelques échanges de mails plus tard, D. me semblait un mec bien sous tous rapports. gentil, intelligent, pas de fautes d'orthographes (je suis très chichiteuse là-dessus). On s'est appelés au bout de quelques jours, et le contact est tellement bien passé que nous avons décidé de nous voir la semaine suivante.

Je ne vous raconte pas l'état de stress. Un peu avant le rendez-vous, j'ai sonné toutes mes copines à la suite pour leur faire partager mon stress. En attendant D., je pianotais donc furieusement sur mon téléphone; lorsque j'entendis : "Bonjour Sara".

J'ai levé les yeux. Coup de foudre. Je devins immédiatement rouge, stupide et bégayante.

Aujourd'hui, nous sommes ensemble depuis un peu plus de deux mois, et nous nous entendons à merveille ... Alors la conclusion de cet article est : MERCI JULIE !

Bisous les filles

Sara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Onee-Chan 23/11/2012 11:10

C'est amusant parce qu'au début de mon blog on le tenait à deux avec ma meilleure amie, et je lui avait fait le coup aussi !!! Ca me fait rire et me rappelle des souvenirs !

2girlsinparis 26/11/2012 18:07



;-)



la chauve-souris 23/11/2012 10:54

cool!

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog