SARA : JE VAIS VRAIMENT FINIR PAR CROIRE QUE DIEU EXISTE PART 2

poupee_vaudou_ex_copine_ex_copain.jpg

 

Ah oui, j'ai omis certains détails et non des moindres qui me pousseraient presque vers la foi. Non, je déconne.

Bref toujours est-il que non contente de ma relation franchement parfaite, mon cher ex, qui était aux dernières nouvelles fiancé et en partance pour un pays lointain afin d'y faire sa musique et des chiards au passage ... se retrouve plaqué (je bénis cette fille qui est rentrée au pays le laissant sur le carreau mais ayant apparemment gardé la bague !), alcolo fini et complètement désoeuvré.

Je l'avoue, quand j'ai vu tous ses projets se casser la binette sans que j'aie eu besoin de lever le petit doigt, j'ai été fort tentée de sabrer le champagne. Non, ce n'est pas mon immense bonté qui m'a fait renoncer à cette idée pourtant tentante. En fait, j'ai réalisé, tout simplement, que son sort m'importait à peu près autant que "Le banquet" de Platon. 

Je me suis dit finalement que, heureuse comme je le suis et sur la touche comme il l'est, ma victoire était toute faite et que j'avais plus de la peine pour lui qu'autre chose. A choisir, vous préfèreriez être une jeune fille de 25 ans, amoureuse et aimée, ayant un travail pas trop mal payé avec peu d'heures et la tête sur les épaules ou un vieux rocker sur le retour avec le syndrôme de Peter Pan, le syndrôme de Tanguy, chômeur et alcoolique ?

Le choix est vite fait non ?

Tout ceci pour donner un message d'espoir aux filles qui, comme moi il y a quelques temps, donneraient cher pour voir leur ex se vautrer en beauté, et camper devant leur porte en les suppliant de le pardonner. A celles aussi qui voudraient le voir passer sous un bus, être la victime d'une diarrhée aigüe en pleine réunion ...

Je vous le dis les filles, son heure viendra. Et quand cela sera le cas, vous n'en aurez cure. Parce-que VOUS, vous serez heureuse.

Une grosse pensée à Julie.

Bisous ! 

Sara

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog