Sara : Spleen Printanier

 

 

bad-news.jpeg

 

Ca fait trois jours que c'est le printemps et trois jours que ça part en nique-douille. Vous croyez qu'il y a un rapport ?


 

Ca commence avec mon mec : A l'autre bout du monde, il est logé chez une bonne femme qu'il connaît depuis des années pour avoir donné des cours à sa fille. OK elle est pas terrible, OK elle a 50 ans mais elle est folle de lui ! Je le sais, puisque je l'ai rencontrée, moi, cette bonne femme. Et je peux vous dire que mon homme a un sacré ticket. Que dis-je, une affiche. Je sais qu'il n'aime que les maigrichonnes et que le moindre millimètre de graisse le rebute, mais même si elle se rapproche plus du Saindoux que du cure-dent, je n'arrive pas à avoir confiance. Note, je ne fais jamais confiance à personne.

Bref elle avait eu le bon goût de laisser sa belle maison à mon mec et de dégager en vacances, sauf qu'avant-hier, elle est revenue. Quelle joie de les savoir sous le même toit, de l'autre côté de l'Atlantique ! En plus, il y a presque autant de différence d'âge entre eux deux qu'entre lui et moi. Alors je flippe. Même si je me dis qu'il n'a pas choisi une jeunette pour rien. Mais bon.

 

Ensuite, il y a le boulot. Réunion hier à laquelle toutes les contractuelles ont été convoquées, pour nous annoncer platement qu'il valait mieux qu'on aille voir vite ailleurs si l'herbe est plus verte puisque nous ne serons jamais titularisées ici. Et le plus beau, c'est qu'on nous a distribué un bô papier comme à l'école intitulé "documents qui vous seront remis à la fin de votre contrat" (ce qui est bien c'est qu'on ne s'est pas du tout senties poussées vers la sortie).Et la cerise sur la gâteau, le dernier document était : "attestation de fin de contrat. Nous nous tenons à votre disposition pour vous indiquer la marche à suivre pour une inscription à Pôle Emploi".

 

Sur cette belle note d'encouragement et de douces perspectives d'avenir, j'eus soudainement l'envie de déménager à Tombouctou.

 

Rebelote ce matin en me réveillant, un mail de mon mec qui me dit gentiment que là-bas c'est génial, que je lui manque, qu'il ne supporte plus sa chère logeuse ... Et qu'il ne sait pas du tout quand il va revenir, car son travail là-bas avance lentement. Ca fait trois semaines qu'il est parti, et je ne sais pas pourquoi je sens que je suis loin d'être au bout de mes peines !


 

C'est le quoi le problème avec le printemps,  #^!,?+°"#*/# ??!!!

 

Bisous les filles


 

Sara

Rendez-vous sur Hellocoton !

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog