Julie : être ton amie

3099899305_1_5_5etxULO6-copie-1.jpg

Hello !

Aujourd'hui je ne vais pas étaler mais vie mais je vais dédier ce billet à une amie, une VRAIE amie...Sara, avec qui je partage ce blog.

Comme il est souvent difficile de lui faire comprendre entre deux bières et deux complaintes sur les hommes, alors je prends le temps d'écrire pour qu'elle prenne conscience de toute la dimension de notre amitié.

Alors ma Sara, voilà, cet article est pour toi. Pour te témoigner toute l'affection, l'admiration et la reconnaissance que j'ai pour toi. Tu as toujours été là pour moi depuis 5 ans, dans les bons moments mais aussi les mauvais et les pires.

Bienveillante, tu es restée près de moi quand je plongeais. Attachante, tes airs de "je-vais-te-péter-la-gueule" ne m'ont jamais fait douter de tout ce qu'il y a de bon en toi. Courageuse, je me remémore ton parcours avec admiration. Toutes ces épreuves dans ta vie personnelle, sentimentale et familiale ne t'ont jamais empêché de te relever et si je devais avoir un modèle de courage ce serai toi aujourd'hui.

Les souvenirs à tes côtés sont inombrables : tes requins, nos heures de cours, Bordeaux, la Belgique, Rome, les Disney, Samantha...Nos cuites sont inégalables, nos moments de discussion et nos fou-rires interminables. Tu es une épaule, une bouffée d'oxygène et une mère juive exemplaire.

J'ai peur toujours de te décevoir dans mes actes quand je ne t'écoute pas ou dans mon rôle d'amie quand je me focalise trop sur ma petite personne. Je ne me lasserai pas de te faire rire et j'essaierai toujours d'être la meilleure amie qui soit, au moins à la hauteur de ce que tu m'apportes.

C'est grâce à des gens comme toi, qui me touchent et me soutiennent que je veux continuer à vivre. Pour partager encore de nombreux souvenirs, larmes, sourires, quand on sera mariées, mamans et même quand on sera séniles à casser les couilles exprès aux aides soignantes de la maison de retraite.

On l'a promis, nous finirons le cul dans deux chaises, au milieu d'une salle commune, avec des vieux jouant au bridge et nous commentant et critiquant les mecs, nos vies et nos enfants ingrats. Le tout avec une bière planquée sous les draps. Même si tu changeais de sexe pour t'appeler Gonzague je pense que je resterais à tes côtés (mais de loin quand même pour ne pas t'exciter).

Je serais juste à ta droite le jour de ton mariage, derrière toi à la nurserie et toujours près de toi dans les épreuves. Nous nous mettrons des tatanes mutuelles à chaque crise de mégère avec nos hommes, ou d'albatros en ce qui me concerne.

Je m'engage pour la vie car je sais qu'avec toi elle sera bien trop courte et remplie de bons moments. Merci d'être ce que tu es. 

Je t'aime ma morue d'amour.

"Through my rise and fall, you've been my only friend..."

bisous

Julie 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

la chauve-souris 27/11/2012 16:24

oooooh c'est meugnon!

2girlsinparis 27/11/2012 16:27



:) Oui c'est la journée fleur bleue



Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog